Il n’y a pas de testeur agile

Ok, donc le mec il lance un blog sur les tests avec le terme “agile testing” dedans, et l’un des premiers articles qu’il nous sort c’est pour dire que les testeurs agiles ça n’existe pas… c’est pas très logique. Ou alors c’est de la provocation, non?

4-The-Matrix-quotes

En fait, j’ai eu la révélation en lisant l’article de Shrini Kulkarni. Il explique que le testeur dit “agile’ est toujours défini en tant que tel en opposition au testeur traditionnel, le testeur “à l’ancienne”. C’était le testeur qui travaillait sur des projets en cycle en V, avec d’abord la phase de développement et ensuite la phase de validation fonctionnelle en suivant des cahiers de recette. Le truc dont tu parles avec mépris en disant ça c’est mal, il ne faut surtout pas faire comme ça parce que de toute façon ça ne marche pas. Le testeur agile serait au contraire celui qui travaille en collaboration avec les développeurs et qui peut tester le produit à tout moment du cycle de développement, entre autres activités.

Et donc, c’est quoi la différence entre le testeur agile et le testeur traditionnel? Le premier se base sur des users stories pour la validation, le deuxième sur des cahiers de spécification détaillés. La différence entre les deux est-elle si énorme? Pas sûr.

Et c’est bien beau de collaborer, mais en quoi consiste exactement le rôle du testeur et comment est définie son activité? Dans le milieu agile, ça n’a pas l’air très clair. Pourtant il faut des compétences bien précises pour mener à bien les activités propres au testeur.

D’ailleurs, ce serait des activités qui pourraient être effectuées par tout le monde dans l’équipe. Quand on est agile, tout le monde teste et tout le remonte les défauts du produit. Oui mais non, puisqu’on vous dit qu’il faut des compétences bien précises pour tester. Si on demande au développeur de faire du design ou au scrum master de coder, ce ne sera pas comme si c’était le designer ou le développeur qui l’avait fait. Ce ne sera pas le même résultat, pas aussi efficace, abouti. En un mot pas aussi professionnel, on est bien d’accord? C’est un peu comme dire que tout le monde peut devenir écrivain parce que tout le monde peut écrire des phrases et des paragraphes. Mais des phrases et des paragraphes ne donnent pas toujours de la littérature.

Et au fait, en quoi consiste le métier de testeur? Kulkarni le définit comme une activité d’évaluation, de questionnement, d’investigation et de récolte d’informations autour des logiciels. Cela permet d’informer le client sur les problèmes potentiels et les risques le plus vite possible. Il n’y a pas UNE bonne manière de mener à bien ces tests, cela dépend toujours du contexte. Par contre, il y a une quantité de techniques qui permettent d’être plus efficace pour réaliser ces tâches. D’ailleurs, un testeur apprend et s’améliore en faisant, comme un musicien ou un sportif. Tester est davantage un art qu’une science.

Finalement, il n’y a pas de testeur agile, il y a des bons testeurs. Des testeurs qui vont s’intégrer facilement dans un projet qui fait du développement agile et continuer à bien faire son travail y compris dans ce contexte.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s